Bonnes résolutions

Une résolution, c’est ce qu’on prend dans un élan de volonté pour se décider à faire, ou refaire, quelque chose qui est bon pour nous et qui exige un effort inhabituel. En ce qui concerne l’alimentation, certains efforts sont à faire constamment.
N’écoutant que ma bienveillance, voici mes dix propositions (à cumuler, éventuellement) pour 2013.


1. Cuisinez : c’est le meilleur moyen de manger des produits frais et de contrôler son équilibre alimentaire. Cuisiner rien qu’une demi-heure permet de se vider la tête après une journée de travail. C’est par ailleurs économique (par rapport aux plats préparés) et écologique (si l’on mange des produits de saison, ils sont à peu près locaux donc leur bilan carbone est raisonnable).

2. Augmentez votre consommation de fruits et de légumes frais : les pâtes, le riz et les patates, pour importants qu’ils soient, ne sont pas des légumes. Cuisiner des produits de saison vous permettra aussi de varier vos repas. Faites des listes de courses qui prennent en compte vos envies (« houlala de la purée de carottes à la vanille quelle bonne idée ») et votre planning : n’achetez pas dix kilos de carottes si vous partez en vacances trois jours plus tard.

3. Limitez la viande rouge à 300/400gr. par semaine, à moins que vous soyez sportif ; les fritures à une fois par semaine, à moins que vous soyez Ronald Mac Donald ; les œufs à quatre unités par semaine (hors pâtisserie) ; limitez aussi les sushis du commerce : apprenez à les faire vous-même ! Plus économique (moins de perte), plus écologique (choisissez des poissons issues de la pêche durable ou de la pisciculture raisonnée).

4. Déshabituez-vous au sucre dans le café : il aura vraiment goût de café. Déshabituez-vous aux sucres, tout simplement : sortez de votre vie les sodas et boissons amusantes à l’impact environnemental contestable ; ma statistique préférée : il faut dix litres d’eau pour aboutir à un litre de Caca-Coulou (j’ai volontairement modifié le nom d’une marque que vous aurez reconnue car vous êtes particulièrement perspicaces).

5. Prenez le temps de petit-déjeuner le matin. Il vous évitera la fringale de 11h. et mieux encore, de vous empiffrer au repas de midi et du coup, de mal digérer tout l’après-midi. Vous avez le droit de tout manger au ptit dèj : vous avez toute la journée pour éliminer les mauvais sucres et graisses et synthétiser/transformer tout ce qui est nécessaire à votre mécanique.

6. Même si ça fait travailler la fonction « calcul mental » de votre cerveau, ne comptez pas les calories que vous ingurgitez : ça n’a que modérément de sens et par ailleurs, elles ne se valent pas toutes. La publicité a beau vous vanter une célèbre barre chocolatée comportant la même quantité de calories qu’une pomme, elle ne vous précise pas qu’il s’agit de « calories vides », qui n’apportent ni vitamines, ni minéraux, ni nutriments. Juste des sucres rapides à intérêt relatif (la crise d’hypoglycémie, tout au plus).

7. Quoique vous mangiez, mangez avec plaisir : n’associez rien d’autre à la nourriture – même s’il s’agit avant tout d’une nécessité – : pas l’ennui, ni le mérite, ni la culpabilité.

8. Eduquez votre corps et comprenez-le : retrouvez la sensation de satiété (en mangeant lentement) et lorsque vous pensez que votre estomac crie famine, commencez par boire : les signaux de la déshydratation et de la faim sont les mêmes.

9. Ne saucez pas au restaurant, sauf si vous êtes dans un trois-étoiles et qu’un saucier aura mis au fond de votre assiette, en plus de sa sauce, tout son amour. Le pain sert à manger le fromage et le beurre – c’est tout. Par ailleurs, si vous faites un excès, ne compensez pas en sautant un repas : rééquilibrez sur plusieurs jours.

10. Ne faites pas de régimes absurdes : un peu de sport et une alimentation (ré-)équilibrée vous aideront à perdre quelques kilos. Si vous devez maigrir pour des raisons médicales, voyez cela avec un vrai médecin, pas avec un forum de connasses qui régurgitent (si je puis dire) des connaissances mal maîtrisées qu’elles ont piochées dans de mauvais livres. Ne bannissez pas de votre vie les matières grasses : les lipides sont nécessaires au bon fonctionnement de votre corps. Notez que le beurre cru (au petit déjeuner, pas en barre au quatre-heures) comporte des vitamines non négligeables. En cuisson, privilégiez des huiles neutres (olive, pépin de raisin, tournesol, colza) et en assaisonnement, des huiles aromatiques (noix, noisette, sésame, courge, etc.) : leur parfum et leur goût satureront vos sens olfactifs sans qu’il soit nécessaire d’en mettre des quantités extravagantes.



Les bonnes habitudes se prennent facilement et sont malaisées à tenir ; les mauvaises sont ardues à perdre car profondément ancrées. Si vous n’arrivez pas à tenir vos résolutions, recommencez jusqu’à en faire une habitude. C’est la force de l’habitude qui, ensuite, pérennisera vos efforts… C’est à vous !